RUDIMENTS D’ECONOMIE :
JUSTE ASSEZ POUR POUFFER DE RIRE EN ECOUTANT CERTAINS DISCOURS.

TABLE DES MATIERES.

TITRE PREMIER. LES CATEGORIES ECONOMIQUES.
CHAPITRE PREMIER. LES AGENTS ECONOMIQUES.
Section première. Définition et classement.
Section deuxième. Le problème de la liberté.
CHAPITRE DEUXIEME. LES BIENS ET LES SERVICES.
Section première. Définitions préliminaires.
Section deuxième. Commentaires et classifications.
CHAPITRE TROISIEME. LES MARCHES.
Section première. Pluralité et inégale étendue des marchés.
- Sous-section première. Pluralité des marchés.
- Sous-section deuxième. Mobilité des biens, des services et des agents économiques.
- Sous-section troisième. Importance du concept de mobilité économique.
- Sous-section quatrième. Vacuité du concept de marché national.
Section deuxième. Perfection et imperfection des marchés.
- Sous-section première. Approche du concept de marché parfait.
- Sous-section deuxième. Modalités des échanges sur les marchés parfaits.
- Sous-section troisième. L’imperfection des marchés.
Section troisième. Singularités des marchés des capitaux.
- Sous-section première. Marchés primaires et marchés secondaires.
- Sous-section deuxième. Marché monétaire et marché financier.
- Sous-section troisième. Conséquences de cette organisation sur la mobilité des capitaux.
- Sous-section quatrième. Les marchés particuliers.
Section quatrième. Singularités des marchés de main d’oeuvre.
CHAPITRE QUATRIEME. LES PRIX.
Section première. L’incommodité du troc.
Section deuxième. Le vocabulaire des prix.
Section troisième. Approche sommaire de la formation des prix.
CHAPITRE CINQUIEME. LES INSTRUMENTS DE PAIEMENT.
Section première. Les deux et peut-être trois catégories d’instruments de paiement.
- Sous-section première. Monnaie fiduciaire et scripturale.
- Sous-section deuxième. La nouvelle monnaie dite électronique.
- Sous-section troisième. Les agrégats monétaires.
Section deuxième. L’institut d’émission.
- Sous-section première. Intérêt économique des espèces monétaires pour leurs porteurs et leurs fabricants.
- Sous-section deuxième. Le problème du gage.
Section troisième. Fonctionnement du système bancaire.
- Sous-section première. Services rendus aux clients déposants.
- Sous-section deuxième. Transformation de l’épargne en crédit.
Section quatrième. Les banques des banques.
- Sous-section première. Fonctionnement du système de refinancement des banques.
- Sous-section deuxième. Enoncé sommaire du problème du monopole des banques centrales.
Section cinquième. Mécanisme d’unification des taux du marché monétaire.
CHAPITRE SIXIEME. LA MONNAIE.
Section première. Définition du concept de monnaie.
Section deuxième. Histoire brève des instruments fiduciaires en monnaie fiduciaire.
- Sous-section première. La période de rattachement aux métaux précieux.
- Sous-section deuxième. La période de décrochage par rapport aux métaux précieux.
Section troisième. Le marché des changes.
- Sous-section première. Les devises marchandes.
- Sous-section deuxième. Fonctionnement du marché des changes.
Section quatrième. Comparaisons entre cours de change et parités réelles.
CHAPITRE SEPTIEME. PRESENTATION DE LA SUITE.

TITRE DEUXIEME. LE SYSTEME D’ECONOMIE LIBERALE
CHAPITRE PREMIER. PRESENTATION IDEALE DU LIBERALISME.
Section première. La loi de l’offre et de la demande.
- Sous-section première. L’exemple simple du cordonnier.
- Sous-section deuxième. Enoncé de la loi.
Section deuxième. Les principes du libéralisme.
- Sous-section première. Principe de convergence bénéfique des intérêts.
- Sous-section deuxième. Commentaire sur la modération des bénéfices patronaux.
- Sous-section troisième. Règles primordiales de l’économie libérale.
Section troisième. Rôle de 1’Etat et des collectivités territoriales.
- Sous-section première. Limitation de l’Etat à ses fonctions régaliennes.
- Sous-section deuxième. Tolérance d’une intervention des collectivités territoriales inférieures.
Section quatrième. Rôle des coalitions d’agents économiques individuels.
- Sous-section première. Enumération des coalitions utiles sans but lucratif commercial.
- Sous-section deuxième. Principe de neutralité économique de l’Etat.
- Sous-section troisième. Brève énumération des coalitions non étudiées en cette section.
CHAPITRE DEUXIEME. LES MAUVAIS PROCES FAITS AU LIBERALISME.
Section première. Les prophéties marxistes et leur inaccomplissement.
Section deuxième. Contestations économiques du libéralisme fondées sur la crainte des monopoles.
- Sous-section première. Causes de la tendance à la concentration des entreprises.
- Sous-section deuxième. Quasi-impossibilité du passage de la concentration au monopole.
- Sous-section troisième. Cas particulier des monopoles dits naturels.
- Sous-section quatrième. Enoncé du problème des coalitions d’entreprises indépendantes.
- Sous-section cinquième. Coalitions occasionnelles et permanentes d’entreprises.
- Sous-section sixième. Précarité et relative inefficacité des coalitions d’entreprises.
Section troisième. Contestations morales du libéralisme.
- Sous-section première. Les trois contestations morales fondamentales.
- Sous-section deuxième. Réfutation globale des contestations fondamentales.
- Sous-section troisième. Contestations morales des déviations malhonnêtes du libéralisme.
- Sous-section quatrième. Critique particulière du concept pénal d’abus de position dominante.
Section quatrième. Contestations politiques du libéralisme.
- Sous-section première. Implications politiques habituelles du libéralisme.
- Sous section deuxième. Tentative de définition du concept de nation.
- Sous-section troisième. Bref examen de la contestation politique nationaliste.
CHAPITRE TROISIEME. LES FAIBLESSES INTRINSEQUES DU LIBERALISME.
Section première. Présentation du chapitre.
Section deuxième. Conséquences fâcheuses des lenteurs d’ajustements sur les marchés imparfaits.
- Sous-section première. Les lenteurs d’ajustement dues à la mauvaise information.
- Sous-section deuxième. Les lenteurs d’ajustement dues aux forces d’inertie.
Section troisième. Généralités sur les perturbations économiques globales.
Section quatrième. Les surchauffes inflationnistes.
- Sous-section première. Généralités sur les surchauffes inflationnistes.
- Sous-section deuxième. Inquiétante pérennité des mécanismes inflationnistes.
- Sous-section troisième. Les victimes de la surchauffe inflationniste.
Section cinquième. Les crises récessionnistes.
- Sous-section première. Les mécanismes récessionnistes.
- Sous-section deuxième. Les mécanismes de retour à l’équilibre.
Section sixième. Conclusions provisoires à propos des faiblesses intrinsèques du libéralisme.

TITRE TROISIEME. LE SYSTEME D’ECONOMIE PLANIFIEE.
CHAPITRE PREMIER. FONDEMENTS DOCTRINAUX.
Section première. Le marxisme doctrinal.
- Sous-section première. Les prémisses théoriques.
- Sous-section deuxième. Les prédictions relatives à la mort du capitalisme.
- Sous-section troisième. L’utopie soviétique.
Section deuxième. Le régime réel d’économie planifiée.
- Sous-section première. Le régime général.
- Sous-section deuxième. L’exception agricole.
CHAPITRE DEUXIEME. FAIBLESSES REDHIBITOIRES DU SOCIALISME D’ETAT.
Section première. La tare fondamentale du centralisme.
- Sous-section première. La confusion des genres, facteur de tyrannie.
- Sous-section deuxième. Comparaison avec l’oligarchie capitaliste.
Section deuxième. Modalités internes propres au directoire central.
- Sous-section première. Constitution d’un corps de hauts assistants.
- Sous-section deuxième. Règles de discipline au sein du directoire central.
- Sous-section troisième. La cooptation, facteur d’institution d’une élite héréditaire.
Section troisième. La condition des simples gens.
- Sous-section première. Fatalité et inconvénients de la solitude individuelle.
- Sous-section deuxième. Les incitations productivistes supplétives.
Section quatrième. Causes et circonstances de la décrépitude du socialisme d’Etat.
- Sous-section première. La faillibilité du directoire central.
- Sous-section deuxième. L’oppressivité des bas gradés et la démotivation des exécutants.
- Sous-section troisième. De la dégradation qualitative et quantitative de la production à l’autarcie de disette.
- Sous-section quatrième. La désespérance terminale.
- Sous-section cinquième. Circonstances de l’effondrement final.
CHAPITRE TROISIEME. CONCLUSION RUDEMMENT ORACULAIRE.
Section première. Les possibles chances du collectivisme.
- Sous-section première. Les prédictions hâtives, optimistes ou pessimistes.
- Sous-section deuxième. Les réalités immédiates.
Section deuxième. La possible évolution vers un capitalisme accapareur.
- Sous-section première. Supériorité opérationnelle des aristocrates d’Etat.
- Sous-section deuxième. Naissance d’une classe de grands patrons capitalistes.
Section troisième. La possible évolution vers un collectivisme initialement démocratique.

TITRE QUATRIEME. LES MOYENS DU DIRIGISME.
CHAPITRE PREMIER. REMARQUES D’ENSEMBLE.
Section première. Approche doctrinale.
- Sous-section première. Omniprésence du dirigisme.
- Sous-section deuxième. Inexistence d’un modèle unique.
Section deuxième. Discours sur la méthode.
Section troisième. Généralités sur les moyens du dirigisme.
CHAPITRE DEUXIEME. LA POLITIQUE BUDGETAIRE.
Section première. Généralités sur les dépenses et ressources.
Section deuxième. Le recours à l’emprunt.
- Sous-section première. Modalités des emprunts d’Etat.
- Sous-section deuxième. Choix des taux d’intérêt.
- Sous-section troisième. Choix des ressources affectées au service de la dette.
- Sous-section quatrième. L’abîme du surendettement.
- Sous-section cinquième. La sinistre astuce de l’apurement par l’inflation galopante.
- Sous-section sixième. Effets macro-économiques généraux des emprunts étatiques.
- Sous-section septième. Effets macro-économiques des emprunts étatiques longs.
- Sous-section huitième. Effets macro-économiques des emprunts étatiques courts.
Section troisième. Le recours à l’impôt.
- Sous-section première. Classification sommaire des impôts.
- Sous-section deuxième. Profusion des choix politiques ouverts au leveur d’impôts.
- Sous-section troisième. Cas particulier des impôts sans finalité budgétaire.
- Sous-section quatrième. Principales causes de 1‘intolérance à 1‘impôt.
- Sous-section cinquième. Effets macro-économiques de l’impôt.
Section quatrième. Le maximalisme budgétaire.
- Sous-section première. La tentation du maximalisme budgétaire.
- Sous-section deuxième. Premiers effets dépressifs de l’enflure budgétaire.
- Sous-section troisième. Les drames de la fuite en avant.
Section cinquième. Suggestions naïves en faveur d’un bon budget.
- Sous-section première. Généralités sur le financement des deux sortes de dépenses.
- Sous-section deuxième. Avantages d’une imputation des coûts régaliens aux résidents qui les provoquent.
- Sous-section troisième. Financement des tâches régaliennes non imputables à certaines catégories de résidents.
CHAPITRE TROISIEME. LA POLITIQUE MONETAIRE.
Section première. Généralités sur la politique monétaire.
- Sous-section première. Remarque à propos de vocabulaire.
- Sous-section deuxième. Motifs pour lesquels existe une politique monétaire.
- Sous-section troisième. Rôle éminent des banques centrales dans la politique monétaire.
Section deuxième. La politique monétaire appliquée à la masse monétaire intérieure.
- Sous-section première. Effets économiques immédiats des écarts de masse monétaire.
- Sous-section deuxième. Maniements dirigistes directs de la masse monétaire intérieure.
- Sous-section troisième. Maniements dirigistes indirects de la masse monétaire intérieure.
- Sous-section quatrième. Relativisation de l’importance de la masse monétaire intérieure.
Section troisième. La politique monétaire appliquée au cours de la devise nationale.
- Sous-section première. Effets économiques immédiats des distorsions de change.
- Sous-section deuxième. Désavantages de l’instabilité d’une devise.
- Sous-section troisième. Maniements dirigistes du cours de la devise nationale.
Section quatrième. La politique monétaire appliquée au maintien des réserves centrales de change.
- Sous-section première. La balance des paiements.
- Sous-section deuxième. Les affres de la dissipation des réserves de change.
- Sous-section troisième. Le contrôle des changes.
- Sous-section quatrième. Rôle du Fonds monétaire international.
Section cinquième. Les aléas du dirigisme monétaire.
- Sous-section première. Première phase d’une dévaluation compétitive exemplaire.
- Sous-section deuxième. Effets pervers inattendus d’une dévaluation compétitive.
- Sous-section troisième. Limites du dirigisme monétaire.
Section sixième. Le nouveau pouvoir monétaire.
- Sous-section première. Modalités récentes de l’indépendance des banques centrales.
- Sous-section deuxième. Critique du principe de cette indépendance en termes de droit constitutionnel.
CHAPITRE QUATRIEME. LA POLITIQUE MARCHANDE.
Section première. Approche du concept de politique marchande.
Section deuxième. Variété des modes de financement des entreprises publiques.
- Sous-section première. Les entreprises publiques assurant un service gratuit.
- Sous-section deuxième. Les entreprises publiques factureuses de prix.
- Sous-section troisième. Les entreprises publiques vivant de cotisations forfaitaires.
Section troisième. Variété des situations au regard du monopole légal.
Section quatrième. Statut du personnel ordinaire permanent des entreprises publiques.
- Sous-section première. Particularités du recrutement et avantages de carrière.
- Sous-section deuxième. Sécurité de l’emploi, générosité du régime de retraites et avantages annexes.
Section cinquième. Inconvénients du secteur public marchand.
- Sous-section première. Les fautes de gestion commises au sommet.
- Sous-section deuxième. Médiocre productivité du personnel subalterne.
- Sous-section troisième. Insuffisance des recettes.
- Sous-section quatrième. Les palliatifs au edéficit comptable chronique.
- Sous-section cinquième. Conséquences fâcheuses de ces palliatifs.
Section sixième. Justifications fallacieuses et vrais motifs de la politique marchande.
- Sous-section première. Prétexte tiré du concept de monopole naturel.
- Sous-section deuxième. Prétexte de l’intérêt général.
- Sous-section troisième. Prétexte d’aménagement du territoire.
- Sous-section quatrième. Brève histoire de la constitution du secteur public en France.
- Sous-section cinquième. La phase d’incrustation parasitaire.
Section septième. Conditions propices au désengagement de l’Etat.
- Sous-section première. La contrainte internationale et l’avantage budgétaire.
- Sous-section deuxième. Mesures à prendre pour rassurer le personnel en place et les repreneurs espérés.
CHAPITRE CINQUIEME. LA POLITIQUE REGLEMENTAIRE.

TITRE CINQUIEME. LES BUTS DU DIRIGISME
CHAPITRE PREMIER. CLASSEMENT SOMMAIRE DES BUTS DU DIRIGISME.
CHAPITRE DEUXIEME. LE DIRIGISME PAR ZELE LIBERAL.
Section première. Généralités sur la finalité du dirigisme par zèle libéral.
Section deuxième. Cas particulier des législations anti-monopolistiques.
CHAPITRE TROISIEME. LE DIRIGISME PROTECTIONNISTE CONTRE L’ETRANGER.
Section première. L’impératif militaire.
Section deuxième Généralités sur le protectionnisme.
Section troisième. Le protectionnisme appliqué aux marchandises.
- Sous-section première. Les obstacles étatiques classiques à l’entrée des marchandises.
- Sous-section deuxième. Le protectionnisme sournois.
- Sous-section troisième. Les interventions étatiques de soutien des exportations.
- Sous-section quatrième. Les contraintes de la balance commerciale.
- Sous-section cinquième. Approche morale du problème de la concurrence déloyale.
Section quatrième. Le protectionnisme appliqué aux capitaux.
- Sous-section première. Problème de l’entrée des capitaux étrangers vagabonds ou destinés aux placements de ère de famille.
- Sous-section deuxième. Réglementation étatique des entrées de capitaux étrangers d’investissement.
- Sous-section troisième. Réglementation étatique des sorties de capitaux nationaux.
Section cinquième. Réglementation étatique des mouvements de main d’oeuvre.
- Sous-section première. L’émigration des nationaux.
- Sous-section deuxième. L’immigration des étrangers.
Section sixième. Le problème des écarts de développement dans le monde.
- Sous-section première. Enoncé du problème.
- Sous-section deuxième. La stratégie mesquine.
- Sous-section troisième. La stratégie généreuse.
CHAPITRE QUATRIEME. LE DIRIGISME DE PROSPERITE INTRINSEQUE.
Section première. Présentation du chapitre.
Section deuxième. Le dirigisme à finalité démographique.
- Sous-section première. Inconvénients du déséquilibre démographique.
- Sous-section deuxième. Analyse sommaire de quelques erreurs.
- Sous-section troisième. Rationalisation des recettes et dépenses de l’aide à la natalité.
Section troisième. Le dirigisme appliqué à l’enseignement.
- Sous-section première. La solution libérale.
- Sous-section deuxième. Motifs et méthodes du dirigisme.
- Sous-section troisième. Critique du dirigisme.
- Sous-section quatrième. L’enseignement des savoirs essentiels.
- Sous-section cinquième. La préparation à la vie professionnelle.
- Sous-section sixième. La dispensation de la culture générale d’agrément.
Section quatrième. Le dirigisme anti-conjoncturel.
- Sous-section première. La lutte contre la surchauffe inflationniste.
- Sous-section deuxième. La lutte contre la crise récessionniste.
- Sous-section troisième. Effets pervers du dirigisme anti-conjoncturel.
CHAPITRE CINQUIEME. LE DIRIGISME D’ASSURANCE SOCIALE.
Section première. Généralités sur l’assurance sociale.
Section deuxième. Les diverses modalités du dirigisme d’assurance sociale.
- Sous-section première. Les solutions minimales.
- Sous-section deuxième. Les solutions franchement dirigistes.
- Sous-section troisième. Le problème des exclus et la solution d’étatisation totale.
Section troisième. Critique globale du dirigisme d’assurance sociale.
- Sous-section première. Avantages du système libéral.
- Sous-section deuxième. Désavantages du système mixte et du système administratif.
Section quatrième. L’assurance sociale contre la maladie.
- Sous-section première. Généralités sur l’assurance sociale contre la maladie.
- Sous-section deuxième. Le système sanitaire libéral.
- Sous-section troisième. Le système sanitaire strictement étatique.
- Sous-section quatrième. Le système sanitaire mixte.
- Sous-section cinquième. Causes et effets de la décrépitude du système sanitaire mixte.
- Sous-section sixième. Les solutions drastiques
- Sous-section septième. Les solutions de compromis..
Section cinquième. L’assurance sociale contre le chômage.
- Sous-section première. Modalités habituelles de l’assurance sociale contre le chômage.
- Sous-section deuxième. Lacunes du système monopoliste.
Section sixième. L’assurance sociale contre la vieillesse.
- Sous-section première. Généralités sur l’assurance sociale contre la vieillese.
- Sous-section deuxième. Modalités de l’intervention étatique.
- Sous-section troisième. Notions sommaires sur les retraites par répartition et par capitalisation.
- Sous-section quatrième. Différences réelles entre les deux systèmes.
- Sous-section cinquième. Incidence sur les retraites du déséquilibre démographique.
- Sous-section sixième. Précarité des solutions envisagées au problème du déséquilibre démographique.
CHAPITRE SIXIEME. LE DIRIGISME DE FAVEUR CATEGORIELLE.
Section première. Présentation du chapitre.
Section deuxième. Critique générale du dirigisme de faveur catégorielle.
Section troisième. Le dirigisme socialement égalitaire.
- Sous-section première. Le rôle caritatif de l’Etat.
- Sous-section deuxième. La déviation étatique vers une correction de la répartition des richesses.
Section quatrième. Le dirigisme tarifaire des services d’intérêt général.
- Sous-section première. Dirigisme tarifaire en faveur des citadins.
- Sous-section deuxième. Dirigisme tarifaire en faveur des campagnards.
Section cinquième. Le dirigisme au secours des consommateurs.
Section sixième. Le dirigisme en faveur des salariés.
- Sous-section première. Critique générale du dirigisme en faveur des salariés.
- Sous-section deuxième. Principaux effets pervers du dirigisme en faveur des salariés.
Section septième. Le dirigisme souteneur des cours agricoles.
- Sous-section première. Les aléas de la profession agricole.
- Sous-section deuxième. Motifs et méthodes du dirigisme palliatif.
- Sous-section troisième. Inconvénients de ce dirigisme.
Section huitième. Le dirigisme de méfiance envers le grand commerce de détail
- Sous-section première. Les atouts du petit commerce de détail.
- Sous-section deuxième. Méthodes et limites du dirigisme de méfiance envers le grand commerce de détail.
Section neuvième. Le dirigisme de crise en faveur des gros employeurs.
- Sous-section première. La méthode des subventions directes.
- Sous-section deuxième. La méthode des zones franches.
Section dixième. Le dirigisme revitaliseur des zones déprimées.
- Sous-section première. La méthode des délocalisations.
- Sous-section deuxième. La méthode des zones franches.

TITRE SIXIEME . LA DESAGREGATION DU DIRIGISME .
CHAPITRE PREMIER. LES TARES INTRINSEQUES DU DIRIGISME.
Section première. Les origines du dirigisme.
Section deuxième. Raisons d’un succès idéologique.
- Sous-section première. L’usage pervers du suffrage universel.
- Sous-section deuxième. La pression revendicative des clients de l’aristocratie d’Etat.
Section troisième. Lenteur du processus de désagrégation.
- Sous-section première. Les facteurs internes de lente désagrégation.
- Sous-section deuxième. Les facteurs externes d’accélération du processus.
CHAPITRE DEUXIEME. LA MONDIALISATION.
Section première. Causes de la mondialisation de l'économie.
- Sous-section première. Les mutations technique, sociologique et culturelle.
- Sous-section deuxième. La mutation gestionnaire des grandes entreprises.
- Sous-section troisième. La mutation diplomatique.
Section deuxième. Coexistence du secteur économique global et des secteurs économiques locaux
- Sous-section première. Les secteurs économiques locaux.
- Sous-section deuxième. Le secteur économique global.
Section troisième. Conséquences principales de la mondialisation.
- Sous-section première. Limitation de la souveraineté des Etats.
- Sous-section deuxième. Déréglementation du travail salarié.
- Sous-section troisième. Déréglementation des mouvements de capitaux et montée en puissance des investisseurs nstitutionnels.
CHAPITRE TROISIEME. AUTRES FACTEURS DE DESAGREGATION DU DIRIGISME.
Section première. La constitution d’ensembles pluri-nationaux intégrés.
- Sous-section première. Généralités sur les intégrations communautaires à travers l’exemple européen.
- Sous-section deuxième. Principaux effets de la règle communautaire européenne.
- Sous-section troisième. Le danger, pour les salariés, de l’hétérogénéité économique.
Section deuxième. L’effondrement du socialisme étatique totalitaire.
CHAPITRE QUATRIEME. CONCLUSION PREDICTIVE.
Section première. Les astuces sociales démocrates.
Section deuxième. Le rêve.